hostnfly

Comment déclarer une location meublée non professionnelle (LMNP) ?

December 18, 2023

Dans le cas où vous louez votre logement meublé pour de la location saisonnière, vous avez la possibilité de déclarer, pour une location meublée non professionnelle, vos revenus sous la catégorie des Biens Industriels et Commerciaux (BIC). À ce titre, quelle est la fiscalité pour une location meublée non professionnelle (LMNP) ? Faisons le point sur la réglementation en vigueur.

Les conditions du statut de LMNP

La location meublée non professionnelle, qui se base sur le principe d’un investissement locatif, est un dispositif de défiscalisation. Vous obtenez ce statut dès lors que vous mettez à la location un ou plusieurs de vos biens immobiliers meublés, tant que les revenus locatifs générés ne constituent pas votre principale source de revenus.

De ce fait, sous ce statut, vos revenus locatifs ne peuvent excéder les revenus totaux du foyer fiscal soumis à l’impôt sur le revenu dans les catégories suivantes : traitements et salaires, biens industriels et commerciaux, bénéfices agricoles et biens non commerciaux.

Enfin, vos revenus locatifs doivent être inférieurs à 23 000 euros sur l’année.

Optimiser mes revenus locatifs

LMNP ou LMP pour votre activité locative ?

Les particuliers qui souhaitent mettre en location un hébergement meublé peuvent également opter pour le statut de Loueur Meublé Professionnel (LMP). 

Il doit cependant s’agir de leur activité professionnelle principale et ainsi générer plus de 50% des revenus du foyer fiscal. 

Les principales différences entre le statut de LMNP et celui de LMP concerne les plus-values professionnelles, l’imputation des déficits, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI)…

Quelle fiscalité pour une location meublée non professionnelle ?

Concernant la fiscalité pour une location meublée non professionnelle, le statut de LMNP vous permet d’être éligible à deux régimes fiscaux avec chacun d’entre eux sont lots d’avantages : le régime réel et le régime micro-BIC.

Fiscalité pour une location meublée non professionnelle : le micro-BIC

Le régime micro-BIC requiert que vos revenus locatifs annuels soient inférieurs à 72 500 euros, ou 176 000 euros si votre activité locative concerne des meublés classés tourisme.

Ce régime propose une gestion relativement simple et vous permet de bénéficier d’un abattement forfaitaire de 50%. Vos revenus locatifs sont alors soumis à l’impôt sur seulement la moitié des revenus générés par les loyers de vos locations meublées.

Il faut savoir que l’application de ce régime se fait par défaut. Toutefois, vous avez la possibilité de choisir le régime réel plutôt que le régime micro BIC. En effet, il offre de nets avantages pour certains investisseurs et loueurs.

Fiscalité pour une location meublée non professionnelle : le régime réel

Le régime réel, qui est le second dispositif de fiscalité pour une location meublée non professionnelle, est considéré plus difficile niveau gestion, mais séduit tout de même une grande partie des propriétaires bailleurs. Ils peuvent ainsi déduire diverses charges pour réduire leur bénéfice net et donc être imposable sur une somme plus basse.

Certaines charges et l’amortissement du bien (c’est-à-dire la perte de valeur de votre bien au fil du temps) peuvent être déduites dans le calcul de vos impôts. Les charges comptables, obligatoires lorsque vous choisissez ce régime, peuvent aussi être déduites. De même, la notion de déficit est mieux prise en compte au sein du régime fiscal réel.

Le régime réel s’applique par défaut dès lors que les revenus locatifs dépassent 72 500 euros pour l’année. Si vous souhaitez opter pour ce régime même si vos revenus sont inférieurs à ce seuil, il est possible de le faire en formulant une demande auprès du service des impôts dédié.

Optimiser ma LMNP

fiscalité location meublée non professionnelle

 

Comment déclarer l'activité de location meublée non professionnelle ?

Pour déclarer une location meublée non professionnelle, quel que soit le régime fiscal choisi, c’est auprès du Greffe du Tribunal de Commerce qu’il faut le faire, un numéro de SIRET est nécessaire pour commencer son activité. Les loueurs doivent alors remplir l’imprimé P0i.

La déclaration peut se faire en ligne ou par courrier postal à l’attention du Greffe du Tribunal de Commerce auquel votre bien loué est rattaché.

Elle doit se faire dans les 15 jours suivant le début de votre activité.

Découvrir la conciergerie HostnFly

Comment déclarer les recettes de votre LMNP aux impôts ?

Chaque année, vous devez déclarer le montant généré par votre activité de loueur meublé non professionnel auprès des services fiscaux français.

  • Vous avez opté pour le régime micro-BIC, c’est le document 2042-C Pro que vous devrez remplir. Vous devez mentionner le montant total des sommes récoltées dans la case 5ND ou 5OD ou 5PD.
  • Vous avez opté pour le régime réel, 2 possibilités s’offrent à vous. Remplir les cases 5NK, 5OK ou 5PK avec le montant de votre bénéfice via le formulaire 2042- Pro. Si vous êtes adhérent à un centre de gestion agréé, vous devrez remplir la déclaration n°2031 au niveau de la 5NA ou 5OA ou 5PA.

Confier la gestion locative de votre bien à une conciergerie

La déclaration de votre location meublée non professionnelle LMNP n’est que le début des différentes tâches qui incombent aux propriétaires qui veulent louer leur bien régulièrement. En dehors d’un formulaire ou deux à remplir et des revenus à déclarer chaque année, vous devrez également vous organiser pour la gestion opérationnelle de votre location : création de l’annonce, communication avec les locataires, état des lieux, remise des clés, ménage et entretien du logement meublé…

Déléguer ma LMNP à la conciergerie HostnFly

Fiscalite-location-meublee-non-professionnelle

Confier les clés de son bien à une conciergerie peut ainsi être une alternative à considérer. Notamment en raison de l’aspect chronophage de la location meublée courte durée. Si vous êtes dans le cas d’un loueur meublé non professionnel qui s’inscrit dans une logique de rentabilité pour son investissement immobilier, faire appel à une conciergerie comme HostnFly vous permet de maximiser vos revenus locatifs tout en déléguant la plupart de l’activité. 

En plus des services de conciergerie proposés par HostnFly, un algorithme performant fait varier le prix à la nuitée (tout en respectant un prix de base que vous fixez) en fonction de l’offre et la demande. Cela permet d’optimiser le taux d’occupation de votre logement en le louant au meilleur prix tout au long de l’année !

En moyenne, les propriétaires qui nous ont confié leur logement ont remarqué :

  • un taux d’occupation moyen de 70% ;
  • 40% de revenus supplémentaires en passant par HostnFly par rapport à une mise en location classique.

Pour profiter de ce mode de location simplifié, optez pour le savoir-faire professionnel du service HostnFly !

Estimez dès maintenant vos revenus locatifs

Partager

Articles de la même catégorie

Quelle différence entre une location meublée et un meublé de tourisme ?

Quelle différence entre une location meublée et un meublé de tourisme ?

Législation

March 19, 2024

Tout savoir sur le bail mobilité sur Airbnb et ses conditions

Tout savoir sur le bail mobilité sur Airbnb et ses conditions

Législation

March 1, 2024

Comment déclarer une location meublée non professionnelle (LMNP) ?

Comment déclarer une location meublée non professionnelle (LMNP) ?

Législation

December 18, 2023

Le contrat de location saisonnière : cadre légal et modèle

Le contrat de location saisonnière : cadre légal et modèle

Législation

December 11, 2023

Nos clients gagnent en moyenne

2 882 € /an

Design by LORD

© 2020 HostnFly • Tous droits réservés