hostnfly

Fiscalité des locations saisonnières : tout savoir sur l’imposition

Quels revenus déclarer pour respecter la fiscalité de la location saisonnière ? Y a-t-il des cotisations sociales ? Dois-je reverser la taxe de séjour ? Tout savoir sur l'imposition de la location saisonnière

fiscalite-location-saisonniere

Ça y est, vous avez sauté le pas : votre logement est disponible sur des plateformes de locations saisonnières (Airbnb, Abritel-HomeAway…), peut-être même avec l’aide de notre service de conciergerie HostnFly :). Vous commencez à gagner de l’argent, c’est super ! Votre logement plaît et vous pouvez enfin rentabiliser vos absences ! Problème, il va désormais falloir vous pencher tôt ou tard sur les règles d’imposition de la location saisonnière… Et oui, car dès le 1er € gagné, vos revenus Airbnb et autres sont soumis à l’impôt sur les locations saisonnières. Découvrez toutes les règles à connaître pour maîtriser la fiscalité des locations saisonnières en France sur le bout des doigts !

Fiscalité de la location saisonnière : que faut-il déclarer aux impôts ?

Tous vos revenus Airbnb sont soumis à l’impôt sur le revenu dès le 1er euro gagné. 
 
Selon les règles de la fiscalité des locations saisonnières, dès lors que le gain annuel ne dépasse pas 70 000 € par an, vous êtes soumis au régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Dans ce cas, vous bénéficiez d’un abattement d’impôts de 50 %.
 
Au-delà de 70 000 € par an de revenus locatifs, vous dépendez du régime réel. Le régime réel se distingue du micro-BIC en ce qu’il vous permet de déduire vos charges. En revanche, pas d’abattement avec ce régime.

 

Un exemple pour comprendre le fonctionnement du régime micro-BIC

Pierre a gagné 1600 € en 2017 en confiant son appartement à la conciergerie HostnFly. La tranche d’imposition de Pierre est de 30 %. Pour trouver votre tranche d’imposition, rendez-vous sur le site impots.gouv.
 
Pierre sera imposé sur 800 € après déduction de l’abattement de 50 % des 1600 € gagnés.
 
Sur ces 800 €, l’administration fiscale prélèvera : 

  • 17,2 % de prélèvements sociaux
  • 30 % d’impôts
  • Soit : 800*17,2 % = 137,6 € et 800*30 % = 240 €

Pierre devra donc payerau total 377,6 € d’impôts sur ses locations saisonnières. Après déduction, il aura gagné 1 222,4 € en 2017.

 

Comment remplir la déclaration de vos revenus de la location saisonnière ?

imposition-location-saisonniere

Où déclarer pour le régime des micro-BIC ?

Dans votre déclaration de revenus, remplissez le formulaire 2042-C PRO. Il suffit de renseigner dans la case 5ND (ou 50D pour le conjoint(e)) le montant total que vous avez touché. Si vous faites votre déclaration de revenus de la location saisonnière en ligne, cochez la ligne « revenus des locations meublées non professionnelles » à l’étape 3.

Où déclarer pour le régime réel ?

Pour déclarer vos revenus si vous relevez du régime réel, vous devrez remplir la déclaration professionnelle n°2031-SD.

L'exonération d'impôt en dessous de 305€/an

Vous êtes exonérés d’impôts si vous avez gagné moins de 305 € par an en louant votre résidence principale ou secondaire (article 50-0 du Code général des impôts). N’oubliez pas néanmoins que vous devez quand même procéder à une déclaration de vos revenus issus de la location saisonnière dès le 1er euro gagné. 

Bon à savoir

  • L'abattement tout comme l’exonération d’impôts sur les locations saisonnières s’appliquent automatiquement (il ne faut pas le faire vous-même sur la déclaration).
  • Si vous confiez votre appartement à HostnFly, notre service de conciergerie vous transmet chaque année votre montant total gagné pour que vous y voyiez plus clair ! ;)

 

Imposition de la location saisonnière : faut-il payer des cotisations sociales ?

À la fiscalité sur les locations saisonnières, s’ajoute parfois des obligations sociales. Vous pouvez également être amené à acquitter des cotisations sociales à l’URSSAF.
 
Voici les différents cas : 

Vous gagnez moins de 23 000 € de revenus locatifs par an

Vous n’avez aucune démarche à faire.

Vous gagnez entre 23 000 € et 70 000 € par an

Votre activité présente un caractère professionnel. Vous devez donc choisir un statut et vous affilier à la Sécurité sociale des indépendants pour louer. Vous devrez payer des cotisations sociales.

Vous touchez plus de 70 000 € par an

Vous êtes dans la même situation que ci-dessus. Seule différence avec le régime intermédiaire entre 23 000 et 70 000 € par an : vous ne pouvez pas opter pour le statut de micro-entrepreneur.

 

Impôt sur les locations saisonnières : la taxe de séjour

Enfin, dernier impôt sur les locations saisonnières à ne pas oublier pour respecter la législation des locations saisonnières : la taxe de séjour ! 

La taxe de séjour est un impôt acquitté par les voyageurs dans le but de financer certaines dépenses de la commune. La taxe de séjour s’échelonne de quelques centimes à quelques euros. Elle est due par personne et par nuit.

Depuis 2019, Airbnb se charge de collecter et de reverser la taxe de séjour à la commune. Cette mesure est en place dans les villes ayant mis en place la taxe de séjour au réel. Dans tous les cas, si Airbnb ne le fait pas, vous devrez récupérer la taxe auprès de vos voyageurs et la reverser à la mairie.

 

Qu'est-ce que la conciergerie HostnFly ?

HostnFly est une conciergerie qui propose un service de gestion de locations saisonnières tout-en-un :

  • Création et optimisation d'annonce
  • Prise de photos professionnelles
  • Multidiffusion des annonces sur plusieurs plateformes
  • Sélection des voyageurs
  • Communication 7j/7
  • Remise de clés
  • Ménage complet
  • Linge de maison fourni
  • Service de maintenant 7j/7
  • Gestion des cautions et assurances

Vous souhaitez louer en bien en location saisonnière ? HostnFly vous décharge de toutes les tâches liées à la location. Estimez votre revenu en 3 clics sur notre site internet !

 
On espère que ces explications vous auront permis de voir plus clair sur la fiscalité et l'imposition de votre location saisonnière ! N’hésitez pas à nous contacter au 01 86 76 12 82 ou à client@hostnfly.com si vous avez besoin d’aide pour estimer le montant prélevé par le Fisc sur vos revenus de location saisonnière gagnés grâce à HostnFly !

 

Sources de cet article

Impots.gouv

https://www.impots.gouv.fr/portail/files/media/1_metier/1_particulier/EV/1_declarer/141_autres_revenus/eco-collabo-fiscal-logement-meuble.pdf

Airbnb.fr

Articles de la même catégorie

La déclaration Airbnb en mairie avec numéro d’enregistrement

La déclaration Airbnb en mairie avec numéro d’enregistrement

Législation

February 26, 2021

Tout savoir sur le bail mobilité sur Airbnb et ses conditions

Tout savoir sur le bail mobilité sur Airbnb et ses conditions

Législation

February 12, 2021

Tout savoir sur la législation Airbnb à Nice

Tout savoir sur la législation Airbnb à Nice

Législation

February 28, 2020

Tout savoir sur la réglementation Airbnb à Lille

Tout savoir sur la réglementation Airbnb à Lille

Législation

December 5, 2019

Nos clients gagnent en moyenne

2 882 € /an